Vladimir Lortchenkov

Lortchenkovportrait

Biographie

Vladimir Lortchenkov est né en Moldavie (ex Union soviétique) en 1979. Fils d’un officier de l’armée et d’une bibliothécaire, il passe une plus grande partie de son enfance à voyager : la Sibérie, l’Arctique, la Mongolie, la Hongrie, la Biélorussie, l’Ukraine, la Russie. En 1994, sa famille revient en Moldavie. Il fait des études à la Faculté de journalisme de l’Université d’Etat de Moldavie, et pendant 11 ans, il travaille pour la presse : papier, radio et télévision en tant que journaliste spécialisé criminalité et commentateur politique. Il a survécu à deux attentats, (dont l’un d’eux causé à la suite d’une l’enquête journalistique menée sur la corruption dans l’armée moldave). En 2005, après la naissance de son fils, il décide d’arrêter le journalisme et de quitter les médias.
En 1993, il commence à écrire des livres à l’âge de 14 ans. La première publication a eu lieu en 1998. Lortchenkov est auteur de 20-25 romans (14 publiés) et de 300-350 nouvelles. Il publie des nouvelles dans tous les magazines littéraires connus en Russie. Ses textes sont traduits en anglais, français, serbe, allemand, italien, norvégien, finnois, espagnol, chinois. Lauréat en 2003 du prix littéraire le plus important pour les jeunes écrivains russes « Debut », et du prix le plus prestigieux pour les écrivains russophones ne vivant pas en Russie : « Prix de Russie » en 2008), première sélection du prix « Médicis Etranger » et finaliste du respectable prix de poésie de l’innovation dans le langage, « Gulliver russe » en 2014. Lorchenkov – auteur de la théorie de l’avènement des nouvelles littératures nationales post-soviétiques en langue russe (comparable au phénomène d’essor des littératures d’Amérique latine apparues après la chute des dictatures), prétend être le créateur de l’une d’entre elles – la nouvelle littérature moldave en russe.
En 2009, à la suite des bouleversements politiques en Moldavie, il est plusieurs fois interrogé par le Procureur général de la République de Moldavie, à cause de son roman, « Des Mille et un façons de quitter la Moldavie », après quoi il décide de quitter la Moldavie, la guerre civile chez les voisins ukrainiens le poussant à accélérer ses plans. En 2014 Lorchenkov émigre avec sa femme et ses deux enfants à Montréal (Québec, Canada). Depuis il travaille comme un débardeur au vieux port de Montréal et il continue à écrire des livres.

Bibliographie

2006 : Des mille et une façons de quitter la Moldavie
2015 : Camp de gitans