Choucroute maudite

Rita Falk
Traduit de l'allemand par Brigitte Lethrosne / Nicole Patilloux

choucroutemaudite-mockupsite
  • Parution le 16 mars 2017
  • ISBN 978-2-37561-057-2
  • 19,50 € - 256 pages

«Bienvenue à Niederkaltenkirchen : ses habitants, son folklore, ses meurtres.»

Bienvenue dans le village de Niederkaltenkirchen, Bavière, pour une comédie policière haute en couleur. Le commissaire Franz Eberhofer, viré de Munich pour raisons disciplinaires, se la coulait douce dans sa bourgade natale : les patrouilles finissaient invariablement devant une bière chez Wolfi, en promenade avec Louis II – son chien –, dans la boucherie de son copain Simmerl ou à table avec sa mémé sourde comme un pot. Ça, c’était jusqu’à ce que les membres de la famille Neuhofer claquent l’un après l’autre, avec la mère retrouvée pendue dans les bois, le père électricien électrocuté, et le fils aîné aplati façon crêpe sous le poids d’un conteneur. Ne reste plus que Hans, le fils cadet.

L’enquête s’annonce déprimante. Mieux vaut prendre des forces et avaler consciencieusement les robustes charcuteries locales.

17917321_10211071154868952_8117022504672005924_o0001

« San Antonio chez les Allemands, une vraie bouffée d’oxygène, un chien qui s’appelle « Louis II », un flic flemmard, beaucoup de bière et de charcuterie, une vraie enquête policière à la Krimi, une Mémé improbable, un humour incroyable… » Michel Dufranne –  » Les Explorateurs » ; RTBF

« On part dans une histoire totalement rocambolesque. Un roman énormément plaisant, on rit beaucoup, on passe un temps fou à décortiquer la manière de vivre de cette petite ville ô combien pittoresque. Un moment délicieux. » Cécile (Librairie Les 3 Souhaits) – « Le livre qui vaut le détour » ; France Bleu

« Langage fleuri, rebondissements bien arrosés, suspense loufoque et réflexions philosophiques désopilantes : Rita Falk déroule un récit fabuleusement délirant. Ou quand l’humour allemand bat les Monty Python sur leur terrain. » L’Alsace

« Ce livre est un ovni, une chronique cocasse au ton faussement naïf. Aussi peu filtrée qu’une bière traditionnelle bavaroise. Décalé et truculent de bout en bout. » La Matin

« Cette Choucroute maudite, c’est du Pagnol en culotte de peau, l’accent bavarois pour remplacer celui de Marius ou César. Un bon scénario, un policier original, à boire et à manger, que demander de plus ? Une écriture étonnante qui colle à ses personnages et une intrigue qui tient la route ? Il y a tout cela dans cette choucroute plus que copieuse mais légère à digérer ! » Quatre Sans Quatre

« On passe son temps à se gondoler entre le flic déprimé amateur de bonne chair et de bière, le papa allumé fumeur de joints qui ne sait comment montrer à son fils qu’il l’aime, les copains relous qui ne vous aident pas, la belle-sœur roumaine allumeuse et la mémé complètement sourde, obsédée par les promos de toutes sortes, amatrice de coups de kick-boxing dans les tibias des malheureux qui croisent sa route et auraient le mauvais goût de la contredire ou de lui déplaire. » Le Capharnaüm éclairé

« Bilan positif, donc, pour ce petit polar cocasse, avec son personnage de flic inattendu et son environnement tout ce qu’il y a de plus folklorique. » Emaginarock

« Qu’est-ce qu’on se bidonne en sa compagnie ! Les anecdotes, ses histoires de cœur, ses virées au bar « Chez wolfi »… tout est génial ! » Nyctalopes

« Les personnages hauts en couleurs et les situations cocasses, voire ridicules, font tout l’attrait de ce roman ! C’est du grand n’importe quoi, c’est très drôle, on se bidonne du début à la fin, j’ai gloussé plus d’une fois, le genre de livre qu’on lit avec un sourire béat affiché sur le visage et qui fait bien mal aux zygomatiques. » Démosthène et les pétroleuses

« Et toi tu as bien ri dès les premières pages avec ce roman policier qui ne se prend pas du tout au sérieux, goûtant les scènes cocasses, les personnages hauts en couleur, les petits diminutifs affublés à tous, la naïveté attachante d’un Franz, candide maladroit.  » Les lectures d’Antigone 

« Si vous cherchez un polar léger et décalé, vous pouvez y aller les yeux fermés. Un roman d’ambiance, dans lequel vous connaîtrez bientôt tout le quartier, reconnaîtrez les chiens avant de voir leurs propriétaires, et serez au courant de toutes les promos du moment.  » Ca sent l’book

« L’humour décalé, le ton de l’écriture et les personnages hauts en couleurs vous feront aimer ce polar hilarant et dépouillé qui sort des sentiers battus. » The Manu Chronicle

« Vous l’aurez compris : pas de courses poursuites, pas de police scientifique, mais des conversations au bar ou après le match de foot de l’équipe locale. J’ai passé un très bon moment en compagnie de Franz, sa famille et son chien Louis II. » Mot à mot

Les libraires en parlent

« Si vous en avez ras le bol de Derrick, si vous avez envie de bien rigoler, n’hésitez pas! C’est drôle, il y a des vannes toutes les pages, des personnages hauts en couleurs, beaucoup d’alcool, des meurtres étranges qui n’étonnent personne et une Mémé… Un petit bonheur à déguster sans tarder (et sans honte) ! » Coup de cœur de la Librairie Decitre, St-Genis-Laval

« Franz commissaire à Munich est envoyé au vert dans son village natal. Il ne s’y passe pas grand chose hormis une famille dont les membres disparaissent mystérieusement : accidents, coincidences, ou meurtres, voilà finalement quelque chose à se mettre sous la dent ! Une intrigue bien menée, de l’humour et des personnages haut en couleur sont les ingrédients qui font de « choucroute maudite » un bon roman. »    Librairie Page et plume

« Le début prometteur d’une comédie policière déjantée remboursée par la sécu ! Enfin pas vraiment mais ça devrait. 100 % bonne humeur et humour noir. Un régal. » Espace culturel de Rennes

« Le plaisir simple d’un polar drôlissime avec juste ce qu’il faut de loufoquerie, un pas de côté rafraîchissant dans l’univers du polar. Celui-ci, vous l’aurez compris, carbure à l’humour! »   Fnac de Montpellier

« Direction l’Allemagne, ses bières, ses fôrets noires, ses plats bien consistants… Choucroute maudite est un roman policier réjouissant avec la figure de l’inspecteur Eberhofer, un brin benêt, et sa famille complètement farfelue. » Bénédicte Cabane ; Librairie des Danaïdes, Aix-les-Bains