Le jour où les zombies ont dévoré le Père Noël

S. G. Browne
Traduit de l'anglais par Laura Derajinski

Le jour où les zombies ont dévoré le Père Noël
  • Parution le 15 septembre 2015
  • ISBN 979-10-92145-29-8
  • 19 € - 224 pages

« Je ne m'étais pas préparé à jouer le rôle du Père Noël. Je cherchais juste à m’habiller vite fait, pas à devenir une icône festive. »

Pauvre Andy Warner. L’ex-star contestataire des morts-vivants a passé une année entière soumis à des tests expérimentaux dans un laboratoire de recherches sur les zombies dans l’Oregon. Heureusement, un miracle se produit : à quelques jours de Noël, il parvient à s’échapper et fausse compagnie à ses poursuivants en enfilant un costume de Santa Claus. Le déguisement parfait… À deux réserves près : des collègues de décomposition le reconnaissent et exigent de lui qu’il soit leur chef ; et une adorable fillette solitaire le suit partout, convaincue qu’il est vraiment le père Noël… Une comédie horriblement délicieuse à lire sous le sapin.

« Au cinéma ça pourrait être du Tarantino. C’est très drôle et très touchant, on oscille entre horreur et humour à chaque page. » Le Parisien

On en parle

« Un appétissant morceau, gore à souhait ! » Le Monde

« De fait, le diptyque de S.G Browne est l’une des comédies horrifiques les plus drôles qu’il ait été donné de découvrir depuis longtemps. »Télérama

« Complètement délirant.  » Europe 1

« Une comédie saignante certes, mais hilarante. Farcie d’aphorismes et de situations… mortels. Un peu comme si, après les robots, Woody Allen, alors encore mordant et vert (notre héros est lui plutôt verdâtre mais niveau mordant, il se défend), s’était intéressé au quotidien compliqué des morts-vivants ordinairement angoissés. Bref, on en redemande. » Midi libre

« Un conte de Noël délicieusement horrible, parfait pour ceux qui aiment la comédie très noire. » Zone livre

« Qu’aussi déluré peut être ce récit, ça ne manque ni de piment ni de pertinence et l’auteur se donne à cœur joie d’égratigner notre société si bien-pensante. » La prophétie des ânes

« Le Jour Où Les Zombies Ont Dévoré Le Père-Noël est un véritable coup de cœur, un roman unique dont on ne ressort pas indemne. À la fois drôle et touchant, il nous montre plus d’humanité dans un zombie que dans un vivant, et nous donne une belle leçon de vie ! » Avenue de l’horreur

« C’est un véritable conte de noël que nous présente S G. Browne, même si l’ambiance n’est pas sans rappeler celle du film grimlins. » Books and me

« Un roman détonnant. » ;  « On s’amuse beaucoup de ce regard inversé à l’humour noir ravageur. » Salon littéraire

« J’ai passé un très bon moment avec Andy et ses amis, comme le premier opus c’est bourré d’humour mais pas que, il est aussi question d’amitié, de loyauté, de gentillesse et de pleins d’autres petites choses… À lire et à offrir sous le sapin ! » Les lectures de Mylène

« On se bidonne de la première à la dernière page. Là où certains déversent des hectolitres d’hémoglobine sur fond de Thriller, S.G. Browne prône l’humour décalé, quand il ne sombre pas dans le nonsense. » Unwalkers

« Cela se mange, se dévore, enfin je veux dire se lit toute l’année ! » Les lectures de l’oncle paul

« Un roman à multiples facettes mais dont la constante est un humour grinçant. Adultes et adolescents apprécieront ce nouvel opus de l’oeuvre de S.G. Browne, plus proche de Woody Allen que de Stephen King. » à l’écoute des livres

« Encore une petite pépite des Editions Mirobole. » Totaly Brune

« Un bien joli cadeau à offrir aux grands enfants qui n’ont pas tous été sages. » Polars addict

« J’ai passé un très bon moment avec ce livre et dans la magie de Noël version Zombie. » Note 5/5. Plaisir de lire

« Un bon remède contre la morosité. » Encore et toujours du noir « Cette comédie est agréable, ironique et totalement barrée. » Note 4/5 Un papillon dans la lune

Retrouver une interview de l’auteur ICI

Les libraires en parlent

« On croise l’incroyable Andy dans une deuxième aventure tout aussi folle et plaisante, parfois aussi légère qu’un jus d’orange avarié. » Librairie Critic

« Un roman sans temps mort, un ton naturel et décalé, mais aussi beaucoup d’humour. A lire pour dévouvrir une nouvelle ambiance de Noël. » Coup de coeur Fnac Herblay

À découvrir aussi

Comment j'ai cuisiné mon père, ma mère et retrouvé l'amour