Psychiko

Paul Nirvanas
Traduit du grec par Loïc Marcou

Pyschiko
  • Parution le 06 janvier 2016
  • ISBN 979-10-92145-502
  • 19,50 € - 214 pages

« Le faux crime était presque parfait... »

Psychiko, le tout premier polar grec, est un véritable bijou. Anti-héros et probable cas clinique, Nikos Molochantis, jeune rentier désœuvré, est prêt à tout pour obtenir son quart d’heure de célébrité. Il a donc la brillante idée de se faire passer pour l’assassin d’une femme retrouvée morte dans un quartier d’Athènes.

Grâce à la presse fascinée par cette affaire, Nikos se retrouve enfin sous les feux de la rampe, suffisamment près de la guillotine pour être une vedette. Le stratagème parfait… À ceci près qu’il risque de fonctionner au-delà de ses espérances.

Paru en 1928 sous forme de feuilleton, Psychiko met en place une mécanique infernale, où une police apathique affronte un faux coupable en quête de gloire.

On en parle

« Ce roman érudit et volontiers ironique, accumulant les clins d’œil à Oscar Wilde ou à Thomas De Quincey, s’impose comme une petite perle littéraire. » Figaro Magazine

« Psychiko est un petit bijou facétieux, qui doit beaucoup à la traduction de Loïc Marcou. » Le Monde Mag – Yann Plougastel

« Ovni, très amusant, fantasque, à la fois moderne et désuet… » L’Obs – François Forestier

« La menace de la guillotine fait basculer la comédie dans le mélodrame, et le suspense nous tient en éveil jusqu’au dénouement attendu. » Sud-Ouest

« Avec un style délicieusement suranné, le sujet est terriblement d’actualité : ce qu’on est capable de faire pour avoir son quart d’heure de gloire, et surtout le rôle des médias qui veulent toujours plus de spectaculaire.Une (re)découverte que ce roman qui entraîne le lecteur dans une intrigue intemporelle. Un délice. » L’Alsace

« Décalage, humour, incommunicabilité, sens du récit et protagonistes variés œuvrant entre lâchetés, compromissions et plus ou moins forte empathie par fréquences… Une vraie pépite que vous ne lâcherez pas. » Eric Vernassière – Les 8 plumes, l’Express

« Psychiko c’est l’histoire d’un type (on l’imagine entre 25 et 35 ans) qui passe ses journées à lire ou visionner des polars. Il vit à hôtel, est rentier, seul et désœuvré. Son rêve : être important, avoir son quart d’heure de gloire. Mais comment ? » Soupe de l’espace (blog)

« Au fil des pages se révèle un portrait de la société grecque de l’époque avec cette bourgeoisie oisive, un peuple vivant de combines et d’expédients, de journalistes véreux et de forces de police aussi apathiques qu’ incompétentes… L’intrigue et la description de la société font de ce Psychiko une petite perle d’humour. » Blog Nyctalopes

« Niant le crime, n’expliquant rien du tout, Nikos devient aussitôt la star de la prison, avec des journalistes venant l’interviewer, et une flopée d’admiratrices empressées de le complimenter…Il serait fort dommage de ne pas découvrir ce roman original. » Action-Suspense (blog) – Claude le Nocher 

« Je dis « cette œuvre » car vous pourriez bien avoir entre les mains un Classique de la littérature. » Blacknovel1

« Ce livre drôlement sombre sur la nature humaine, qui alors même qu’il date de 1928, trouve à notre époque sur médiatisée une excellente résonance. Un petit bijou d’humour noir, à la plume acide. » Unwalkers

« Terriblement contemporain… L’auteur a pris le parti de créer une pseudo-intrigue policière pour se permettre une satire truculente de la presse, et de cette société qui se gorge des malheurs des autres. » Cecibondelire (blog)

« Psychiko est un roman atypique dont la parution actuelle (d)étonne. » Polars pourpres

« Une curiosité à ne pas manquer, un OVNI littéraire : on a l’impression d’assister aux débuts de la téléréalité… A la fois démoniaque, désuet et très moderne. » France Culture – Elise Lepine et François Angelier dans « Mauvais genre » (à écouter à partir de 1h50)

« C’est très moderne, comme roman… C’est très, très bon, ça se lit comme un bon vieux polar à l’ancienne sauf que c’est très, très moderne ! »Nicolas Carreau, Europe 1, « Sous l’arbre à palabres » (à écouter à partir de 7:20min)

« Cette histoire abracadabrantesque est délicieusement racontée dans un polar grec de 1928. Rien que ça, c’est très jubilatoire. » Bernard Poirette, RTL, « C’est à lire » (à écouter en entier)

« Un univers totalement différent, on replonge dans les bases du roman de détective. Le petit côté vieillot qui produit bien son effet. » Yoann Kerpédron, France Bleu, « La bibliothèque bleue »

« Un songe romanesque, dans la folie, le délire du langage. » Libellus

« La narration mise en place par Paul Nirvanas brille par son cynisme et sa construction en « épisodes » frise le génie. (…) Bien que ce roman soit presque vieux d’un siècle, il n’en est pas moins très actuel. » Avideslectures

« Attention, livre culte ! (…) Un thriller loufoque et aussi haletant qu’une bonne vieille histoire bien noire. » Bookalicious

LES LIBRAIRES

« C’est sur le ton de la comédie que l’on découvre l’histoire de ce jeune homme prêt à tout pour faire parler de lui…. même à s’accuser d’un meurtre. » Librairie la petite lumière

« Véritable satire du système judiciaire grec des années 20 et de la presse, qui aime à transformer tout un chacun en héros, Nirvanas nous offre ici un roman burlesque, effervescent, qui laisse poindre un petit côté moralisateur à La Fontaine …En bref : un roman à découvrir ! »  Coup de cœur de la librairie Des livres et vous à Ruffec

Coup de cœur de Nicolas, librairie à la FNAC Créteil.