Vongozero

Yana Vagner
Traduit du russe par Raphaëlle Pache

Vongozero
  • Parution le 04 septembre 2014
  • ISBN 979-10-92145-27-4
  • 22 € - 482 pages

« La survie d’une femme, entre récit post-apocalyptique et thriller psychologique »

Anna vit avec son mari et son fils dans une belle maison près de Moscou. Un virus inconnu a commencé à décimer la population. Dans la capitale en quarantaine, la plupart des habitants sont morts et les survivants – porteurs de la maladie ou pillards – risquent de déferler à tout instant. Anna et les siens décident de s’enfuir vers le nord, pour atteindre un refuge de chasse sur un lac à la frontière finlandaise : Vongozero. Bientôt vont s’agréger à leur petit groupe des voisins, un couple d’amis, l’ex-femme de Sergueï, un médecin… Le voyage sera long, le froid glacial, chaque village traversé source d’angoisse, l’approvisionnement en carburant une préoccupation constante.

D’une plume subtile, Yana Vagner happe le lecteur dès les premières pages avec ce récit d’une femme confrontée à une tension psychologique permanente et à une promiscuité subie, au coeur d’une Russie dévastée.

Prix Bob Morane 2015 (prix littérature fantastique) catégorie meilleur roman étranger

Prix Russophonie meilleure traduction du russe vers le français

Finaliste Grand Prix des lectrices ELLE

On en parle

17547074_1310428752325946_3084838053579114660_o

Entretien avec Yana Vagner par lelittéraire.com ICI

« Un formidable récit psychologique sur les affres de la vie d’une communauté plongée dans la peur. Fascinant. » Le Parisien

« Yana Vagner a réussi là un magistral premier roman. Une écriture puissante, des personnages ordinaires placés dans des situations qui bousculent tous leurs codes habituels, une belle subtilité dans la description des situations, un suspense qui ne faiblit pas… Vongozero est un livre que l’on n’oublie pas une fois refermé, et qui appelle une suite ! » Mediapart

« Entre huis-clos et road-movie, un thriller psychologique glaçant où l’homme sauve sa peau au prix de son humanité. » Madame Figaro

« Vongozero (…) est l’épopée de robinson d’aujourd’hui, de naufragés de la route. Les épreuves à surmonter obéissent aux lois du genre, elles sont d’ordre technique, humain, éthique (…). Sans doute la lecture est-elle en soi un transport : on ne descendra pas avant d’être arrivé. » Libération

« Au fil de leurs pérégrinations, les fuyards doivent affronter moult dangers, le pire venant peut-être de la coexistence forcée entre des individus que rien ne prédisposait à s’associer. » Alain Léauthier ; Marianne

« L’aventure ne tient qu’à un fil, auquel se suspendent les réactions de ces Robinsons de la route face l’inconnu, à l promiscuité, au passé, aux autre, et surtout à eux même. […] Une sacrée découverte. » Lire avril 2015 – Spécial polar, les 10 meilleurs

« La Russe Yana Vagner conte donc l’exode d’une dizaine d’individus, entre jalousie et paranoïa. Et sonde avec finesse les rapports psychologiques qui s’exercent entre ces alliés de circonstance. » Le Monde des livres

« C’est drôle, élégant, nerveux, saturé d’adrénaline, mâtiné de tendresse et de fiel, éminemment féminin, jamais mièvre. Un poing américain dans un gant de velours, une bombe à neutrons dans une jolie poupée russe. » Transfuge

« Pour son premier roman, l’écrivain russe Yana Vagner raconte avec force un exode dantesque, qui sera d’ailleurs bientôt adapté pour le cinéma… Vongozero nous tient en haleine du début à la fin. » Lire supplément rentrée littéraire

« Il s’agit d’un premier roman ! Dur à croire tant son auteure nous tient en haleine tout au long de ce road-movie psychologique d’une intensité rare. » Femme actuelle

« Sur une trame de film catastrophe, Yana Vagner fait montre d’une belle psychologie. » Nouvel Obs

 » Une réussite de plus pour cette jeune maison d’édition qui n’en finit pas de nous surprendre.  » Le progrés.fr

« Les personnages se découvrent dans ce climat de fin du monde, les personnalités se déjouent et s’affrontent, chacun voulant sauver sa peau en priorité, mais sachant pertinemment que ce n’est qu’en restant avec le groupe qu’une issue (…) peut arriver.  » Un dernier livre avant la fin du monde

« Les antagonismes acceptables et étouffés dans la vie d’avant l’épidémie enflent ici librement et ce que nous donne à voir Yana Vagner, c’est la lutte de ses personnages et en particulier d’Anna, pour continuer à contrôler leurs sentiments afin de ne pas basculer dans un individualisme forcené qui entraînera nécessairement la bestialité et, en fin de compte, l’impossibilité de s’en tirer. » Encore du noir

« Un magistral premier roman. Une écriture puissante, des personnages ordinaires placés dans des situations qui bousculent tous leurs codes habituels, une belle subtilité dans la description des situations, un suspense qui ne faiblit pas… » Un polar

« Un regard et une plume plus féminins que d’habitude. » Focus Vif

« Un roman post-apocalyptique époustouflant servit à la manière d’un thriller psychologique, où les souffrances d’Anna sont exacerbées par les conditions de survies extrêmes dans un terrain ruskov déjà inhospitalier en temps normal.  » La prophétie des ânes

« L’auteur a choisi de placer la tension dans la psychologie des rapports humains, et de laisser suggérer les visions d’horreur. ». « Un premier roman qui a su créer une sorte de cocon post-apocalyptique russkoff réussi. » Bibliolingus

« Avec un suspense sans faille, un réalisme sans inutile dramatisation, Yana Vagner offre un roman qui donne la chair de poule car le monde n’est pas à l’abri de pareil fléau. » On a lu

« Vongozero est un roman coup de coeur et coup de poing.  » Un papillon dans la lune  » Le résultat est aussi passionnant que saisissant, tant l’auteur a su déceler de vérités sur l’humain au lieu du festival sanguinolent attendu. » Salon littéraire

« Un roman clairvoyant et captivant que je n’oublierais pas de sitôt. » Avides lectures

« Vongozero déjoue néanmoins tous les pièges et évite les habituels lieux communs qui auraient pu n’en faire qu’une énième histoire de survie en milieu hostile. » Le littéraire

« Un roman plein de force et d’humanité, un exode moderne dans une Russie dévastée. Pour ces êtres qui perdent un à un leurs repères, la route se fera sous une neige omniprésente, à travers des villages fantomatiques, en luttant contre les menaces constante, mais aussi contre leurs propres démons… » Zone livre

« Un sujet qui peut sembler un peu rabattu, mais un traitement réaliste et sans artifice qui s’éloigne du genre post-apocalyptique pour se concentrer sur les émotions et la dynamique d’un groupe mis face à sa survie. Une très bonne découverte ! » Un moment pour lire

« L’écriture de Yana Vagner est simple et prenante. […] Elle trouve ici le moyen de rendre son texte captivant et même excitant avec des petits riens, le rendant terriblement accrocheur. » Stéphanie Plaisir de lire

« Dans ce monde nouveau où jalousie, peur et nécessité ont redessiné les rapports humains, l’auteure russe décrit avec habileté le mécanisme qui fait se muer l’homme en loup pour l’homme. » Let’s Motiv Magazine

« Yana Vagner arrive avec intelligence et efficacité à construire au final un roman original, et passionnant.  » Passion polar

« Une épure aussi hypnotique que les immenses plaines enneigées de la Russie. » Reginalda pour Critiques libres

« Surtout ne passez pas à coté de ce petit bijou que nous offre une nouvelle fois Mirobole éditions. » Collectif polar

« Un livre de zombies sans zombies, une incroyable fuite à travers les steppes russes, bref un des meilleurs romans post-apocalyptiques de ces dernières années. » The Ginger’s reading

Les libraires en parlent

Librairie Mollat « Certains livres nous accaparent dès les premières pages, ce qui est le cas de Vongozero Qu’il soit plaisant d’y entrer sans difficultés – et de s’y replonger car avec ses 470 pages, on ne le lit pas en une seule fois – ne veut pas dire qu’il soit « léger » ou « facile », bien au contraire. S’il est aussi passionnant, c’est grâce à une intrigue bien ficelée. »

Coup de cœur Librairie Colibri « Pour son premier roman, Yana Vagner frappe fort. C’est un roman prenant qui nous happe dès les premières pages, nous racontant l’histoire d’Anna, cette jeune femme russe qui se retrouve soumise à une tension psychologique intense sur fond de paysage dévasté. »

Sélection rentrée littéraire roman étranger chez Cultura « Vongozero nous tient en haleine du début à la fin, relatant avec finesse les relations d’un groupe de personnes qui cherchent à ne pas perdre leur humanité alors qu’ils luttent pour leur survie. « 

Librairie La Lorgnette « J’adore ! » Héloïse Fignel

Librairie Critic « Une écriture belle, maîtrisée et homogène. « 

Sélection rentrée littéraire de la librairie le Passeur « Pour son premier roman, Yana Vagner fait preuve d’une grande maîtrise de la narration, conjuguant à merveille action et introspection tout au long des quelques 470 pages de ce road novel totalement addictif. Une belle réussite ! »

Coup de cœur Gwendoline Touchard, Librairie Les mots & les choses, Boulogne Billancourt : « Un sujet déjà lu et relu mais vous savez quoi ? Eh ben c’est tout de même vachement bien ! »

Coup de coeur Fnac Lyon Part-Dieux + Fnac Croix-Blanche + Fnac Belfort « Bien que le sujet de la pandémie mondiale est depuis longtemps épurer, cette vision du côté-est ne manque pas de charme et nous permet de voyager dans la Russie actuelle, pays si proche et si loin de nous…  » « Dans sa longue chronique sur les routes enneigées de Russie, elle nous raconte la lutte pour la survie dans un climat de peur permanent. Un récit apocalyptique impressionnant ! « 

À découvrir aussi

Le lac